North-West Region News

May
08th
2018
MINDDEVEL : les défis de Georges ELANGA OBAM
Le dernier né des départements ministériels aura la charge d’élaborer la législation pour un fonctionnement optimal des collectivités territoriales.

First | Previous | Next | Last

Un budget de 11,477 milliards de FCFA au MINDDEVEL. Une enveloppe qui sera consacrée à l'approfondissement du processus de décentralisation, la promotion du développement local, la gouvernance et l'appui institutionnel.

Selon le décret du chef de l'Etat il est le responsable de l'élaboration, du suivi, de la mise en œuvre et de l'évaluation de la politique de décentralisation ainsi que de la promotion du développement local. Il faut dire qu'une multitude de lois et décrets ont été signés au Cameroun en rapport avec l'organisation et le fonctionnement de la décentralisation. Georges Elanga Obam devra veiller à l'application de la réglementation relative à l'état civil. Choses quasiment impossibles sans les rapports annuels 2015 et 2016 sur l'état de la décentralisation et le fonctionnement des services locaux au Cameroun, toujours pas disponibles. Pas plus que le premier rapport national sur le développement local dont la production était pourtant prévue en 2016. Même l'Indice de Développement Local  au Cameroun, encore aux oubliettes.

De plus, le projet de Stratégie nationale de la décentralisation qui vise à servir de cadre de référence au gouvernement dans la conduite du processus de décentralisation pour les cinq (05) prochaines années (2017-2021) n'est pas encore mis sur la table! Il doit pourtant permettre d'arrimer la décentralisation au DSCE, d'une part, et son articulation avec la vision du développement du Cameroun à l'horizon 2035, d'autre part.

Cette stratégie s'articule autour de six axes. Il s'agit entre autres de l'amélioration du cadre juridique et institutionnel de la décentralisation, à travers l'accroissement de la dotation de l'Etat en faveur des Collectivités territoriales décentralisées; la dotation des Collectivités territoriales décentralisées en ressources humaines et matérielles appropriées, tant en qualité qu'en quantité, pour un qui leurs sont transférées ; la promotion du développement local, qui constitue l'une des de décentralisation et qui doit se traduire par une amélioration sensible des conditions de vie des populations; le renforcement de la gouvernance et la démocratie locale, à travers une forte implication des populations à la gestion des affaires locales, l'instauration de la culture de reddition des comptes des Collectivités territoriales décentralisées de leur gestion; le développement de la coopération décentralisée et des partenariats, qui vise à soutenir l'intercommunalité et à tirer le meilleur parti de la coopération décentralisée, ainsi que les diverses formes de partenariat qu'offre le champ du développement local.

By ,

» Back to the news list

First | Previous | Next | Last